Kangni Alem

 

Kangni Alem est né à Lomé en 1966. Titulaire d’une maîtrise en sémiologie théâtrale et d’un doctorat de littérature comparée. En 1989,il  fonde l’Atelier Théâtre de Lomé, où il met en scène Mère courage et ses enfants de Brecht, La Route de Wole Soyinka et Récupérations  de Kossi Efoui.

En  1990, il obtint le Prix Tchicaya U’Tamsi du concours Théâtral Interafricain pour Chemin de croix.  Il a notamment publié Rachid Boudjedra,la passion de l’intertexte (essai, Presses universitaires de Bordeaux, 2001), « Atterrissage » (théâtre, Editions Ndzé, 2002), « Colacola jazz « (roman, Dapper, 2002,Grand Prix Littéraire d’Afrique Noire 2003), « La Gazelle s’agenouillepour pleurer « (nouvelles, LeSerpent à plumes, coll. Motifs, 2003) et une nouvelle intitulée « Lessilences du commandant Maîtrier » dans Dernières nouvelles de laFrançafrique (Vents d’ailleurs, 2004).

 

Dramaturge et metteur en scène, Kangni Alem est également universitaire, traducteur de Ken Saro-Wiwa(l’écrivain et leader politique Nigérian) .Il a publié son deuxième roman, « Canailles et charlatans » (Dapper Littérature, février 2005). Son dernier roman  « Esclaves« (Editions Lattès) a pour thème le retour en Afrique, dans la dernière moitié du19ème siècle, des anciens esclaves affranchis du Brésil, les fameux Agudas ou Afro-Brésiliens.

Kangni Alem est également auteur d’un essai Dans les mêlées (Editions Ifrikiya) puis d’un  Rêve d’Albatros (Gallimard), un autre recueil de nouvelles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s